Mai 25 2013

A la découverte du Kampong Glam

Sylvie

Il y a quelques semaines, nous avons visité le Kampong Glam.

Nous voici parties avec un plan, afin de nous repérer dans le kampong. (Nous n’avons pas tout visité, seul le vieux cimetière et les No 1,2,3,12, 14,15 seront expliqués dans cet article).

Capture d’écran 2013-04-13 à 15.57.27

Le kampong (village) était bien plus grand avant, les autorités l’ont recentré autour de la Mosquée. Zone classée depuis 1989, les shophouses sont restées intactes.

Glam, est un arbre dont l’huile des feuilles est utilisés pour les rhumatismes et crampes.
L’écorce de l’arbre a été utilisé pour calfeutrer les joints des coques des bateaux. Le bois est utilisé également en planches et le fruit séché est utilisé comme un poivre noir (mercha Bolong)
C’est un arbre où tout est bon 🙂

Passage prés des rues d’aliments.

– Jalan Pinang (Rue noix d’arec)
La noix d’arec, improprement appelée noix de bétel, est le fruit du palmier à bétel Areca catechu. Elle est consommée dans de nombreux pays d’Asie sous forme d’une préparation à mâcher avec la feuille de bétel. (Merci Wikipédia:-))

– Jalan Pisang (Rue Banane)

SONY DSC

 

 

-Visite du vieux cimetière Malais/Arabe/ Musulman à la Jalan Kubor (rue du cimetière)

SONY DSC

De nombreuses tombes, les unes à coté des autres, sans ordre précis, sans indication non plus.
Une seul chose pour distinguer les hommes des femmes, leurs formes…
Plates pour les femmes, rondes pour les hommes.

SONY DSC

Vieux cimetière Malais

Traversons la rue, pour atterrir sur un terrain complètement à l’abandon avec de nouveau des tombes, recouvertes de hautes herbes cachant peut être des animaux?
Déposées en haut d’une bute que l’on doit gravir par 5-6 marches irrégulières…
Les tombes de princes et princesses, fils et filles du Sultan… D’après les écriteaux.

SONY DSC

SONY DSC

Cimetière du Sultan et de sa famille

SONY DSC

Cimetière du Sultan et de sa famille

 

– Direction Malabar muslim Jama’ah,  la mosquée Bleu ( Mosquée Indienne construite par des indiens)

SONY DSC

Mosquée Bleue (Numéro 15 sur le plan)

C’est la seul mosquée qui accueille la communauté de musulman Malabar.

Originaires de l’état Indien méridional du Kerala, les musulmans Malabar sont arrivés à Singapour et ont travaillés dans la gestion des magasins d’alimentation et de fournitures du sport traditionnel le Kaka.

SONY DSC

(Numéro 15 sur le plan)

En 1927 la société a fondé une association qui s’occupa des intérêts des musulmans Malabar de Singapour.

Un Shophouse est ouvert à Changi, avant de se retrouver à Bussorah Street et est officiellement enregistré en 1937.

En 1950, la communauté part en quête de dons, afin de construire la Mosquée à son emplacement actuelle.
Une Mosquée occupe déja les lieux. Elle date de 1900.
Elle sera démolie pour faire place à la nouvelle.

SONY DSC

A.H. Siddique est chargé de la conception et de la construction.

La 1er pierre est posée en 1956.
La Mosquée sera officiellement ouverte le 24 janvier 1963.

Elle a été peinte en bleue et rénovée avec de petites mosaïques bleues en 1995.

SONY DSC

Aujourd’hui, elle accueille toute la communauté musulmane, la prière est donnée en Arabe et en Anglais.

– Nous continuons notre balade vers l’Alsacoff arab School.

SONY DSC

Alsacoff arab School (Numéro 12 sur le plan)

Ensuite nous avons continué vers une petite mosquée, cachée derrière un parc.
Elle est assez méconnue des touristes.

– Masjid Hajjad Fatimah.

SONY DSC

Masjiid Hajjad Fatimah (Numéro 14 sur le plan)

Cette mosquée, un peu cachée par le parc et ses arbres a été construite entre 1845 et 1846.
Il y avait autrefois la maison de sa fondatrice Hajja Fatimah (qui a donné son nom à l’édifice).
Riche femme malaise de Melaka, elle épousa un prince Bugis. Très jeune veuve, elle reprit l’entreprise de son mari. Fin 1830, sa maison fut cambriolée et saccagée par deux voleurs. Saine et sauve, elle décida de faire don de son argent et de sa terre à la mosquée qu’elle fit construire par un architecte Britannique inconnu.

SONY DSC

La mosquée a subit des changement en 1930 par le petit fils de Hajjah Fatimah. Il donne ainsi un aspect et une construction en deux temps, avec deux styles architecturaux ( influence européenne et saracenic).

Dans les années 60, il y a eu beaucoup de changements dans la rue, des démolissions de bâtiments, reconstructions des rues… Seule la mosquée est restée intacte. Cependant elle subit quelques dommages, construite sur une sol sablonneux,  le minaret pencha de 6 degrés. Elle fut surnommée la ” Tour penchée de Singapour”. Depuis des restaurations et des rénovations ont été effectuées.  Le minaret est toujours légèrement penché mais ne risque plus rien.

SONY DSC

La mosquée fut classé monument national en 1973.

Suite de la visite vers la maison jaune et la palais.

La maison jaune (Gebung kuning)

SONY DSC

Maison Jaune (Numéro 2 sur le plan)

Hidayah Amine, une malaise d’origine, sa famille vit à Singapour depuis plusieurs générations.

SONY DSC

Hidayah Amine

Son Grand-père fit l’acquisition de la maison jaune, autre fois destinée au 1er minitre ( aucun 1er ministre n’y vécut d’ailleurs), elle est juste située à coté du palais Malais.
A la naissance de Hidayah, sa grand-mère, planta un manguier (selon les traditions Malaise, à la naissance d’une fille, la graine d’un arbre à fruits est plantée). Ce manguier est resté devant la maison de longues années.

La maison a été reprise par l’état Singapourien et fait maintenant partie de l’héritage Malais.

Hidayah a d’ailleurs écrit deux livres (en anglais).

Un sur la maison jaune et un sur le manguier de son enfance (livre pour enfant)

SONY DSC

-Le palais Malais (Istana kampong Gelam)

SONY DSC

Palais Malais (Numéro 1 sur le plan)

Cette maison (palais) est aujourd’ hui le Centre du patrimoine Malais.
Construite dans les années 1840.

Le palais a remplacé une enceinte fortifiée, du temps où Sir Stamfort Raffles (1819) découvrir Singapour et proposa d’en faire un couloir commerciale.
En 1819,  le Sultan Hussein remplaça ses bâtiments fortifiés par un palais construit de bois.
Après un retour à Melaka, le fils du Sultan Hussein, le Sultan  Ali Iskandar Shah, revient à Singapour et y fait construire un palais combinant les traditions Malaise avec des motifs du style palladian ( derivé de l’architecture Itlaien de Andrea Palladio, qui mélange un style Grec et les formes Romaines Classiques. Très populaire entre le 18 et 19 s.).
En 1999, le gouvernement décide de rénover le Kampong Gelam. La maison jaune et le palais font désormais partis de l’Héritage Malais de Singapour.
L’ouverture officiel du site a été célébrer en compagnie du 1er ministre Lee Hsien Loong, en septembre 2012.

SONY DSC

salle du musée dans la Palais Malais

SONY DSC

salle du musée dans la Palais Malais

SONY DSC

salle du musée dans la Palais Malais

 

SONY DSC

Mosquée du Sultan (Numéro 3 sur le plan)

SONY DSC

Masjid Sultan (Numéro 3 sur le plan)

 

 Informations:

MRT: EW12, (DT14) Bugis

Site:

Le site sur l’histoire de Gedung Kuning

Article de la GAZETTE de l’AFS

Pdf pour imprimer le dépliant sur le Kampong Glam.

 

Livres:

– The mango Tree
de Hidayah Amine

ISBN: 978-981-07-5134-0

– Gedung Kuning
de Hidayah Amine

 

 

 

 

 


Mai 24 2013

Buddha Tooth Relic Temple and Museum ( Le temple et Musée du reliquaire la dent de Bouddha)

Sylvie

En ce jour de Versak Day (fête bouddhiste célébrant la naissance, mais aussi les deux autres grandes étapes de sa vie : celle ou il a atteint l’illumination et son entrée au Nirvana).

Voici un petit article sur le temple où est exposé une dent (reliquaire) de Bouddha.

Pas très vieux, ce temple a été herigé en 2005, cérémonie d’ouverture à eu lieu en 2007. Ce temple a plusieurs étages, donc deux où  l’accés n’est pas desservit par les ascenseurs, entre autre le toit avec les jardin et un étage (la mezzanine) entre le 1er et le 2eme. ( le 1 est  l’equivalent à notre rez de chaussée d’où décalage le 1 devient 2, 2 devient 3, ect.)

IMG_3309 copie

Chinatown 2010

– Le dernier étage appelé Roof (toit), est le superbe jardin et où se trouve le plus grand moulin à prière du monde!

SONY DSC

Le jardin composé de fontaines, de frangipaniers…

SONY DSC

Moulin à prières, faites sonner 3 fois le moulin et vos prières seront envoyées…

 

SONY DSC

Entouré de 10 mille bouddha.

SONY DSC

– 4eme étage est  l’endroit ou est exposé la dent de bouddha. Photo interdite, les gardes sont trés pointilleux. Et si suspicion, ils examinent vos photos sur les appareils, si la suspicion se confirme, ils vous feront effacer les photos volées!

– 3eme étage, on y trouve une exposition de divers bouddha, et objets liés à lui.

SONY DSC

 

SONY DSC

 

SONY DSC

 

 

– 2eme étage, se trouve la bibliothèque en rénovation pour le moment

– – Mezzanine, (pas accessible en ascenseur) un mémorial et de nombreux portraits avec des figurines de cires représentant les moines locaux.

– 1er étage (Rez de chaussée), des milliers de petits Bouddha. tous sont issus de donation.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Informations:
Buddha Tooth Relic Temple et  museum
Où: 288 S Bridge Rd, Singapore 058840
Téléphone :+65 6220 0220
MRT:
NE4: Chinatown MRT
EW15: Tanjong Pagar MRT
Article du “Le petit journal” exlpiquant ce qu’est Versak day.

Mai 17 2013

Pour les amoureux du vélo…

Sylvie

Deux infos dans cette article.

– Tout d abord, pour les cascadeurs en vélo, les amoureux fous des BMX, il existe une piste et un sentier, du côté de Tampines. Piste et circuit construit en 2010 pour les jeux Olympique de la Jeunesse.
Profitez en tant qu ils sont encore accessibles. Car il semblerait que les autorités Singapouriennes le veuillent.
Le terrain coute cher à Singapour, et celui-ci est trés attirant.
Pour y construire quoi? des logements? un shopping mall? rattachement à un parc de Tampines? une piste cyclable?

Resize of IMG_1174-799022

Il est pour le moment entretenu par divers organismes de vélo/moto, les 10 km de faune et de flore attirent beaucoup d’amoureux des deux roues.
tampines-bike-park

Voici un site avec quelques photos du circuit prise en 2011.
http://ap-justanotherblog.blogspot.sg/2011/03/tampines-bike-park.html

 

– Si vous passez prés du MRT de Payar Lebar, vous risquer d’être surpris par le parking des deux roues.

20130510_144344

Pour gagner de la place, ils ont installé un système afin de garer son vélo au dessus des autres. Un gain de place considérable et un parking bien rangé:-)
Beaucoup de parking ou de condo devraient suivre l’exemple et ainsi donner une chance à ses utilisateurs de garder leurs vélos en sécurités.:-)

Sans titre

Voici quelques parkings qui en auraient bien besoin de cette rampe de  rangement pour vélos.

SONY DSC

IMG-20130510-WA0000

 

Informations:

Tampines bike park

Oû: Tampines avenue 9 avec la jonction de la Tampines avenue 7

Information venant du “TODAY” du mercredi 15 mai 2013 de Alex Kim.

 

 


Mai 11 2013

Belges@ Singapour sur Facebook

Sylvie

Vous pouvez dés à présent, nous suivre en recevant les publications via Facebook.

Il vous suffit de vous inscrire sur le groupe Belges à Singapour ou en suivant le lien  https://www.facebook.com/groups/129455683827049/

Un facilité pour ne manquer aucun article 🙂

capture facebook belge sing

 

 


Mai 11 2013

Kampong Lorong Buangkok

Sylvie

Nous sommes allés visiter, le dernier vieux village de Singapour.

Ce village a été construit en 1956. Achetée par M. Huang Yu Tu (il était vendeur de médicaments chinois). Lors de l’achat, entre 4 et 6 maisons, y étaient déjà construites.
M.Huang Yu Tu s’y installe avec sa famille. Il loue ensuite des terrains à des gens pour y construire des maisons.
Par la suite, le terrain fut remi à ses enfants. Mme Sng Mui Hong continue à vivre dans le village avec ses 3 nièces.
Ses 3 frères se sont mariés et ont quittés le village pour la grande ville.

Le Kampong a évolué au fil des années, terrain marécageux de 5-6 maisons.
En 1960  environs 40 familles y habitent.

Des locaux installant une barrière.

L’électricité, l’eau courante et la collecte des ordures sont assurées par le gouvernement.

Un facteur passe une fois par semaine au village.

Chien d’un des locataires

En 1960, la plupart des habitants travaillaient dans les environs ( usine, hôpital etc.). Les enfants étaient scolarisés dans les écoles a proximité, telle que Yio Chu Kang école primaire.

Actuellement, 28 familles ( 18 chinois et 10 malais) vivent au village.

Chat à l’abris de la pluie

Non loin de là, des HDB

En janvier 2009, dans un article du New York Times, on apprend que le kampong doit être très prochainement démoli et réaménagé par le gouvernement…

Certaines maisons ne sont pas mal du tout!

Le village a subi et subit encore de nombreuses inondations. (la plus forte en 2006)

Très régulièrement le niveau de l’eau est vérifié et est noté sur le panneau à l’entrée du village.

En 1970, un canal fut construit afin de limiter ces innondations. Il s’est avéré insuffisant face aux puissantes pluies.

Un plan avec un montant de 10 millions de dollars avait été proposé afin d’améliorer le système de drainage et d’élever le niveau du sol. Il a été abandonné, les frais étant trop important pour seulement 28 familles.

En novembre 2010 le village existe tjs.

Dans le journal TODAY de ce 11 mai 2013, Janice Koh Pei Rui évoque son avis sur la conservation du Kampong.
Elle propose de garder une maison en exemple de musée.
De garder les bâtiments et de les laisser être envahit par les étudiants de la cité avec un programme éducatif afin qu’ils gardent une image concrete et un souvenir réelle du passé des kampong ou habitaient leurs grands-parents.

Peut être cette idée séduira le gouvernement et les dirigeant du National Heritage Board.

Informations:

Lieu: Lonrong Buangkok Road

Non loin de l’église Saint Vincent de Paul et de la Yio Chu Kang Road.