Avr 13 2012

La maternité chez les Singapouriens

Sylvie

Pour fêter le premier mois de Heian, j’ai envie de vous raconter comment se passe l’accouchement et les premiers jours d’un bébé Singapourien.

Tout d’abord, les Singapouriennes travaillent énormément. Elles travaillent jusqu’au jour de leur accouchement ou quasiment. Et reprennent aussi vite après (en général, 2 mois après la naissance).

Le jour de l’accouchement est souvent programmé (date, mais aussi l’heure). Elles accouchent habituellement par césarienne. Ce qui explique pourquoi,  les praticiens sont assez perdus lorsqu’une femme enceinte dépasse le terme. Car en temps normal tout est programmé.

Après l’accouchement, la maman peut ou non avoir bébé dans la chambre. Très souvent, il est placé en nursery et est amené à la maman lorsqu’il a besoin d être nourri.

De retour à la maison, la maman se fait aider par une confinement Nanny.

Nanny est une personne d un certain age (Aunty comme on l’appelle par ici) qui a de l’experience avec les nourrissons. Elles sont très demandées dans les familles Chinoises car elles connaissent les coutumes liées à l’accouchement et l’après naissance, et il faut d’ailleurs les réserver des mois à l’avance.

La Nanny prend en charge la jeune maman et le nourrisson durant 1 mois 24h/24. (avec ou non les femmes de la famille, mère et belle mère).

 La jeune maman est confinée avec le nourrisson dans la maison familiale. Pendant que la maman se repose, la Nanny s’occupe du bébé (bain..). Elle l’apporte à la maman juste pour le nourrir (si allaitement).

La maman doit se reposer ( pas de lecture, pas de tv afin de ne pas fatiguer ses yeux et les preserver ainsi pour ses vieux jours) et ne pas avoir froid (pas de clim, porter des vêtements longs, manger et boire chaud). Elle reste couchée, discute et échange bcp avec les femmes et mères de sa famille.

Nanny s’occupe aussi de l’alimentation de la maman et lui prépare ses repas chauds (poulet cuit dans l’huile de sésame avec du gingembre, des pieds de cochon au vinaigre, des reins et du foie de porc cuits dans l’huile de sésame).

Durant ce mois, il est interdit à la jeune maman de se laver à grandes eaux. Cela lui apporterait le froid. Si elle arrive a négocier, une douche avec de l’eau trés chaude peut être prise. Un verre de liqueur sera alors donné afin de réchauffer le corps.

Une masseuse d’origine malaise ou chinoise vient masser tous les 2 jours la maman. Afin de retrouver rapidement la ligne et de remettre les organes en place, un bandage très serré est pausé sur le ventre. Il doit être garder le plus longtemps possible.

Le 1er mois passé, une fête est célébrée pour le bébé. La famille vient rendre visite à l’enfant et viennent lui apporter cadeaux et enveloppes rouges.

Renseignements pris dans le magazine “La gazette” du mois de mars-avril-mai 2012.

Moi qui suit sortie très souvent ce 1er mois, je me suis faite arrêter par des aunties Singapouriennes qui ne trouvaient pas normal que je ne reste pas confinée avec mon bébé bien au chaud.

J’ai donc à plusieurs reprises entendu la même histoire… Heian ayant maintenant un mois, je pense que nos sorties vont être un peu moins remarquées et plus calmes. 🙂