Fév 28 2010

Départ- Arrivée

Sylvie

Le 26 février 2010, j’ai pris le vol Bruxelles-Francfort à destination de Singapour.

Avion de Lufthanza, petit avion…

Vue pour cette petite heure, la tête d’un Monsieur.

Et surtout, je suis placée coté hublot!
Quelques photos de Bruxelles en petit…

Le ring

Ciel bleu nuage blanc

Après un décollage retardé, et un vol de plus ou moins une heure, je suis arrivée à Francfort.

On tire sur les freins… et on atterit

Le prochain vole pour Singapour était à 12h.

Là aussi pas mal de retard,  j’ai décollé avec 1h de retard.

12H de vol dans un Singapour Airlines => Destination Singapour

Accueil par des hôtesses habillées assez différemment de celle que l’on connait en Europe (tailleur bleu et petit chapeau!).
Je n’ai pas eu l’occasion de les prendre en photo mais en voici une du site 20minutes.fr


Parée pour un vol de 12h. Très à l’aise, l’avion n’était pas plein et les places avaient été calculées afin qu’il ait une place vide entre chaque passager…

Vers 15h/Bekge, nous avons eu notre repas, à 17h/Belge les lumières se sont éteintes tous le monde au dodo! lol et à 22h/Belge tous le monde debout pour une GoodMorning.

Ecran placé sur les sièges ou l’on peut accéder à des vidéos, de l’audio, des jeux, et la carte du trajet…

par le hublotPar le hublot, on peut appercevoir un soleil rouge/orangé et de beaux nuages blancs..
Et ma voisine de rangée! Qui dort encore…

Arrivée à Singapour vers MInuit (7h/h Singapour).


Fév 24 2010

St John’s Island

Dimitri

Aujourd’hui, visite de St John’s Island, une petite île au sud de Singapour.

Bienvenue à St John's Island !

Pour arriver à St John’s Island, il faut prendre le MRT jusqu’à Marina, puis le bus 402 jusqu’à Marina South Pier (environ dix minutes), puis le bateau (environ 20 minutes). La première île sur laquelle on accoste est St John’s Island, sur laquelle on débarquait les lépreux jusqu’au milieu des années 1900. Ensuite l’île à été reconvertie en pénitencier, dont on voit encore aujourd’hui les barbelés et les miradors…

Mirador

Depuis le temps, l’île a été maintenant reconvertie (une fois de plus), en plages et palmiers. Une partie de l’île est réservée à l’étude de la mer (comprenez de l’aquaculture), mais malheureusement, les installations sont inaccessibles au public.

Par contre, il est possible de dormir sur place, en louant un bungalow. Je pense que ce serait quelque chose à faire au moins une fois…

La plage est très sympa, le seul couac étant l’absence totale de magasins sur l’île. Pas de cafétaria, pas d’endroit où manger ou boire ! Il faut tout amener de Singapour.

La plage

Pour terminer, je dirais que si vous voulez passer une journée loin des touristes, sur une plage quasi déserte, c’est l’endroit rêvé ! On peut nager dans les lagons, et c’est *très* calme…

Pour le reste, voyez La Galerie :


Fév 22 2010

Pulau Ubin

Dimitri

Pulau Ubin est une petite île au nord-est de Singapour. On y trouve un vieux village, et des chemins pour faire du vélo et de la marche. Aujourd’hui, je vous y emmène !

Tout d’abord, comment accède-t-on à Pulau Ubin ? On prend le MRT pendant 40 minutes, puis le Bus (40 minutes), puis le bateau (10 min + 20 min d’attente), en enfin on débarque !

Bref, pour voir ceci, il faut environ deux heures de trajet…

J'aurais plutôt indiqué "Si vous pouvez lire ceci, vous n'êtes pas noyés, félicitation !"

Tout d’abord, le trajet en bateau. On part d’un point qui s’appelle pompeusement “Ferry Point”. De ferry, je n’en ai vu trace… On part en Bumboat. C’est quoi un Bumboat ?

En tout cas, c'est pas un Ferry...

Une fois arrivé sur l’île, qu’on présente dans tous les guide comme “sur pilotis” et “à l’ancienne”, j’ai surtout été surpris par le nombre de cafés et de location de vélos. En fait, les deux boutiques alternent sur tout l’ancien village de pêcheurs. De puissants groupes électrogènes alimentent les frigos pour garder les boissons des touristes au frais…

Location de vélos

J’ai cherché un peu plus loin un coin sympa pour la promenade, mais je n’ai rien trouvé. Toute l’île semble avoir été aménagée pour la promenade à vélo. A pied, le terrain est plutôt plat, avec pas grand chose à voir.

Pour la promenade à vélo, y'a pas mieux...

Comprenez-moi bien : il s’agit d’une île à côté de Singapour. La faune et la flore, les papillons, les plages, tout est superbe. Mais je n’y ai rien trouvé de “typique” ou “ancien”…

L’endroit est assez sale, et pauvre. On y rencontre beaucoup plus de temples qu’à Singapour. Il y a également pas mal de chiens sur les routes (des chiens errants qui vivent en bande).

Un des chiens de Pulau Ubin

Un peu plus loin, une plage assez sympa, avec des pêcheurs. Très ouverts, j’ai discuté avec eux de la pèche à Pulau Ubin. Ils m’ont dit qu’ils pêchaient principalement du <nom chinois d’un poisson>, mais assez peu en journée, à cause des bateaux. Par contre, le soir et la nuit, ils en pèchent plus.

Panorama de la plage :

Donc, j’ai vu quelques temples Chinois. Le panneau ci-dessous annonce le temple principal.

Temple Chinois

Sur les quelques kilomètres que j’ai parcouru, j’ai rencontré trois temples Chinois.

A part ça… Et bien, il y a UNE maison sur pilotis, celle qu’on voit sur toutes les photos, des groupes électrogènes au mazout à chaque fin de rue et quelques oiseaux, papillons et plantes sympas.

Par contre, on ne peut pas vraiment dire que Pulau Ubin m’a laissé un souvenir impérissable… Peut-être pour une balade à vélo, avec suffisamment de crème anti-moustique…

La galerie…


Fév 18 2010

Lion Dance

Dimitri

Aujourd’hui, un petit article sur une des réjouissances post-nouvel-an Chinois : la danse du Lion (à ne pas confondre avec la danse du Dragon 🙂 )

Cette fois, je n’ai pas eu à aller loin : pour amener de la prospérité à l’Hotel, deux dragons sont venu danser dans le parking, le plazza, le lobby et les dépendances. Voici donc la danse du Lion !

Le lion, le tigre et le tambour

Comment ça se passe ? Des tambours et des cymbales pour l’ambiance, et deux lions qui dansent ensemble…

Danse des lions

Pendant la danse des lions, un tigre distribuait des pièces en or (OK, en chocolat), et des bonbons. Je pense qu’il s’agit d’une nouvelle addition  à la danse traditionnelle, parce que je n’ai rien lu là dessus nulle part…

C'est pas un lion !

C’est à ce moment que vous devez vous dire “Il m’énerve avec son lion ! C’est pas un Lion, c’est un Dragon, bon sang !”. Et vous faites erreur !

Un dragon est manipulé par plus de deux personnes (habituellement cinq) et est porté sur des bâtons. Deux personnes, pas de bâtons = danse du Lion.

Non représenté : cinq personnes, des bâtons.

Bon, allez, je suis magnanime. Etant donné que j’ai fait exactement la même erreur dans cet article, je vous pardonne.

Mettons-nous dans l’ambiance. Cymbales et tambour…

Tambours et Cymbales

Et, en offrande au Lion, sur le sol, des oranges…

Des tambours, des oranges,... Et pourquoi pas des chapeaux à plumes et des sabots, tant qu'ils y sont ?

Et, suspendu au dessus de la porte d’entrée, une salade. C’est pour le Chai Ching, qui consiste, pour le Lion, à attraper la salade, la manger,  et jeter les feuilles aux spectateurs…

Lion mangeur de salade...

Une fois le rituel effectué, la danse reprend. Et à un moment, le lion se jette sur l’offrande d’oranges :

Le lion se jette sur les oranges

Et, pendant quelques minutes, le lion se déhanche, sous les tambours et cymbales, de plus en plus fortes…

Le tambour

Après quelques minutes, le lion se retire, et laisse derrière lui ceci : un voeux de bonheur et de prospérité pour l’hôtel (d’après ce que j’ai compris)…

Message de bonheur

Puis, le lion poursuit sa danse, et rentre dans l’hôtel. Là, il danse sur le comptoir du lobby :

Captain, Please bring me my wine ! Sorry, we haven't had that spirit here since 1969...

S’ensuit une danse sur l’escalator, puis dans les dépendances de l’hôtel…

J’espère que vous n’appellerez plus maintenant un Lion “Dragon” et inversement 🙂

Allez, encore une fois, tous en coeur “Merci Professeur Dimitri !” 🙂

Si vous voulez voir d’autres photos, il y en a quelques unes dans la galerie. La plupart ont un titre générique, parce que là je suis sur la plage de Sentosa, sous les cocotiers, et je n’ai qu’une envie, c’est de me baigner…

Bon vendredi (bientôt week-end !)

La galerie :


Fév 15 2010

Bukit Timah Nature Reserve

Dimitri

Au programme aujourd’hui : Visite de la réserve naturelle de Bukit Timah.

Des arbres, des singes, des lianes, des escaliers, un écureuil et un insecte. Le tout en mode galerie…

J’ai encore transpiré comme un fou pour vous ramener ces images… Bonne visite !

(PS. Si vous pensez que ça peut intéresser quelqu’un, n’hésitez pas à lui forwarder le lien du site ou à le mettre sur votre page facebook ou twitter !)


Fév 14 2010

Nouvel an Chinois à Chinatown !

Dimitri

Note : si mes divagations vous ennuient, passez directement à la galerie ci-dessous !

Comme vous le savez certainement, ce samedi, c’était le Nouvel An Chinois (Chinese New Year/Lunar New Year/CNY, comme vous voulez, au fond). Evidemment, avec 70% de Chinois à Singapour, vous vous imaginez la fête !

Je me suis donc rendu à Chinatown, sur les conseils du capitaine de l’hotel, qui m’avait dit que tout démarrerait à 19h.

Arrivé à Chinatown, je ne suis pas déçu par la décoration ! Et il y a foule aussi…

Tigre devant le centre Commercial

La rue principale est également décorée, et se remplit de monde devant les barrières NADAR (enfin, pas NADAR, mais NADAR en Chinois, vous aviez compris) :

Entrée de la rue Eu Tong Seng

Je me suis donc installé devant les barrières, à l’endroit où le “cortège” devait faire demi-tour. D’après ce que j’avais compris, en tout cas…

Petit arrêt sur image, que je vous explique. L’entièreté de la fête était en Chinois. A ma grande surprise, aucun Chinois n’attendait à l’endroit où je me trouvais. Par contre, il y avait un paquet d’Européens… soit.

Je suis resté planté là pendant environ 3h, sous le regard bienveillant du Tigre, bien-sûr…

Puisque je vous dit qu'ils sont bienveillants !

Pour une note sur les pétards que tient le tigre, voyez la description de la photo. Pour info, ces pétards s’appellent des “firecrackers” (et pas mitraillettes), et c’est censé faire peur à Nien, mais j’y reviens plus tard…

Donc, je suis sous l’oeuil bienveillant des tigres, et je m’ennuie ferme, à lire mon Sherlock Holmes, avec un Allemand à droite et une famille portugaise à gauche…

A un moment, j’ai vu passer plein de monde avec des cartons d’invitation, et qui se dirigeaient vers le bas de la rue (c’est la partie où il y avait tout les Chinois)… J’ai donc hélé un policier. Voici la fidèle restranscription du dialogue :

  • Excuse-me, Sir, is there going to be some celebration here ? dis-je, désignant la rue devant moi.
  • There’s a stage over there, with some music, etc, me répond-il. Remarquez, il ne répond pas vraiment à ma question, mais bon, c’est lui qui a le flingue.
  • OK, understood, but is there something here, in front of us ?
  • There are going to be some fireworks !
  • Great, but is there going to be some dances, and celebration, here, in front of us ?, m’entêtais-je
  • I’m not sure. But perhaps.

Mon expérience de l’anglais de Singapour, qui commence à être assez conséquente, m’indique que “I’m not sure” signifie en fait “Je n’en sais fichtre rien”, et “Perhaps” veut dire “Non.” Il fallait donc traduire “Je n’en sais rien, mais non.”

J’ai donc essayé de me rendre du côté où tous les Chinois se trouvaient. Vous avez déjà essayé de fendre une foule compacte de 50 000 Chinois, avec un appareil photo ? Moi, oui. Et j’ai renoncé. Je suis retourné à ma place, en essayant de trouver un moyen d’avoir un carton d’invitation (ben tiens). A ce moment, Yu Mui, la petite fille, est venue me serrer la pince :

Yu Mui

Est arrivé un peu après un cracheur de feu sur patins à roulettes…

Cracheur de feu

Et puis, plus rien pendant une bonne demie-heure. Puis est arrivé un type, qui a distribué des cartons d’invitation à trois filles, qui ont pris ça pour un flyer quelconque. Je leur explique :

  • This is a pass, that allows you to go over there, to the stage.
  • What ?
  • This is a pass, with it you can go over there, in front of the stage.
  • What ? Elle me tend le pass.
  • OK. With this, you see, it says ‘invitation’ on the front, you can go to the stage.
  • I am not speak English. Take it.

Evidemment que je l’ai pris ! Ben tiens ! Discussion rapide avec un Français sur le coup aussi, qui me laisse le pass. Je pars donc chercher mon petit autocollant “Guest”, et je me retrouve assis à deux rangs de la scène ! Wow ! Quelle chance. Et on dira que la connaissance des langues ne sert à rien 🙂

A deux rangs de la scène !

Donc me voilà, à deux rangs de la scène, avec tous les VIP, et servi par de charmantes serveuses, qui apportent de la bière et de l’eau… Qu’en dites-vous ?

J’ai donc participé à la fête, entièrement en Mandarin, parce que je parle Anglais et que la fille qui a reçu le carton d’invitation ne le parlait pas. Bon, maintenant, trois heures en Mandarin, avec juste quelques mots d’anglais (“I’m the most beautifull girl in Singapore, Li LingLing”), et quelques mots de français (“…comme chez vous…”, prononcé “coméchévou”)…

Ma connaissance du Mandarin étant assez limitée (Xiéxié pour Merci, Wang Ann pour bonne soirée, Soso pour oncle (équivalent de “l’ancien”), et Gong Xi Fa Kaï pour bonne année), elle ne m’a pas permis de comprendre toutes les finesses de la soirée. Mais j’ai pu comprendre l’idée générale, et j’ai applaudi quand les autres applaudissaient…

Voilà donc les photos, et ce que j’en ai compris !

Liu LingLing

Voici Liu Lingling, la maîtresse de la soirée, qui coanimait avec Chen Jianbin (mieux connu sous le nom de Marcus Chin. Les deux sont acteurs, chanteurs, et danseurs (dans une certaine mesure, un peu à la Drucker).

Marcus Chen et Liu Lingling

Voilà donc le couple qui a animé la soirée. Comme dans toute soirée de nouvel-an qui se respecte, ils font des blagues, rient beaucoup, et essaient d’inviter le public à faire de même…

Puis ils présente la première chanteuse : Zhong Qing…

Zhong Qing

Zhong Qing est, comme chacun sait, une actrice et une chanteuse. Elle joue actuellement le rôle de la maman dans Table of Glory, sur Channel 8. Je ne vous apprends rien… D’autres photos dans la galerie.

Après Zhong Qing, nos deux zigotos reviennent. le Drucker local nous assène encore quelques blagues, puis c’est au tour de Fann Wong et Christopher Lee de nous faire un petit discours sur la charité (je pense) :

Fann Wong et Christopher Lee (je pense)

A quel Christopher Lee vous attendiez-vous ? Vous êtes à Singapour, ici !

Débarquent ensuite les DNA et leur troupe de danseurs/danseuses :

Les DNA de Singapour

Voici une de leurs danseuses (je dois avoir pris cent photos pour en avoir une nette tellement ça bouge !)

Danseuse des DNA

Nos deux acolytes reviennent encore à la charge quelques minutes, et présentent le prochain acte : Le pelage d’orange (me demandez pas…)

C'est l'heure de l'épluchage d'orange !

Voici les explications, complètes et très claires du Chinois devant moi à qui je faisais partager mon incompréhension :

  • I don’t know. It’s a bloody game !

Après l’épluchage d’orange (pour lequel la foule avait l’air de se passionner), Liu LingLing et Chen sont revenus pour pousser la chansonnette :

Liu et Chen Chantent !

Et voici Chen Jianbin qui fait un coucou dédié à tous les lecteurs de Belges à Singapour :

Coucou Chen !

Chen a l’habitude de s’entourer de très jolies filles. Sa femme a quelque chose comme 20 ans, mais lui en a passé cinquante.

Les danseurs de Chen

Zhong Qing et les trois continents

Après cela, Zhong Qing est revenue nous chanter la joie de vivre sur cette terre en compagnie d’un représentant des autres continents ! (Un chapeau de cow-boy pour l’Amérique, un Hongrois pour l’Europe et la Russie, et bien-sûr, un Asiatique pour le continent Asiatique. Et pour l’Afrique, euh… Ils ont trouvé personne).

Après Zhong Qing, est arrivé Lin Jun Jie, qui nous a chanté de très jolis slows.

Lin Jun Jie

Deuxième chanson de Lin Jun Jie (appelez-moi Lin JJ)

Lin Jun Jie

(Fanny, je crois que tu peux réclamer des royalties pour l’utilisation des bulles de savon)

Ensuite, des accrobates-danseurs viennent également sur scène.

Une pointe sur la tête de son partenaire ?

On arrive finalement au décompte final. Juste avant, les artistes montent sur scène pour saluer. Et parmi eux, deux dragons !

Si tu peux voir l'aile du Dragon, c'est que tu as atteint la sagesse.

Finalement, décompte et d’un coup, tout explose !

Des firecrackers sont allumés au sommet d’un des immeubles !

Firecrackers !

C’est assourdissant ! Ca explose de partout, les gens se bouchent les oreilles, et nous sommes recouverts d’une pluie de cartouches de pétards !

Petit arrêt service publique, maintenant. La raison pour laquelle on allume des firecrackers, au nouvel an, c’est pour éloigner Nien, un monstre qui dévore les enfants et les provisions.

Nien a finalement été capturé par Hong Jun Lao Zu, qui en a fait sa monture, mais on conserve le rituel.

Notez aussi la prédominance du rouge. Un jour, quelqu’un a remarqué que Nien avait peur d’un enfant habillé en rouge. On en a conclu que Nien avait peur du rouge. Alors on en met partout avant le nouvel an, pour lui faire peur.

Et pour éviter que Nien ne mange les récoltes et les enfants, on place un peu de nourriture devant la porte, pour qu’il la voie en arrivant, la mange, et s’en aille repu, sans faire de mal aux habitants. Cette coutume est toujours très présente, comme en témoigne cette photo, prise devant Little India :

Offrande à Nien

Suivent ensuite des feux d’artifice, et un déluge de confettis… Les photos parlent d’elle-mêmes !

Feux d'artifice

Et quand je dis déluge…

... c'est un vrai déluge !

Après les firecrackers, les feux d’artifice et les confettis, nous avons encore eu droit à une contorsionniste :

Contorsionniste

Au final, une super soirée, pendant laquelle j’ai fait connaissance également d’un des organisateurs, Chinois, qui m’a permis de prendre des photos au pieds de la scène, et qui m’a souhaité tout le meilleur pour l’année nouvelle, et m’a même conseillé d’apprendre le Mandarin…

Après cela, je suis rentré par le MRT vers Little India, pour retourner à mon hotel. En chemin j’ai fait la connaissance d’un Indien, qui m’a expliqué le pourquoi des offrandes à Nien que je prenais en photo, et son ami Malais à confirmé certains points… C’est ça aussi, Singapour…

Si vous n’en avez pas encore assez, la galerie vous attends, avec d’autres photos de danseurs, danseuses, chanteurs, acrobates, et bien-sûr, Marcus Chen et Liu Lingling !


Fév 13 2010

Istana Park

Dimitri

Aujourd’hui, visite d’Istana Park.

C’est un tout petit parc, sur Orchard Road. Mais il a son charme…

Remarquez par exemple les palmiers au soleil, le petit étang (où se trouvent des koi), et le grand bassin d’eau, qui ressemble très fort à une piscine horizon. Notez bien que ce parc est juste à côté d’une des routes à très forte fréquentation ! Une fois dans le parc, cela ne se remarque même plus…

Un tout petit article aujourd’hui… Je pars maintenant pour la fête du Nouvel An Chinois, à Chinatown… J’espère revenir avec plein de photos !

Bonne visite !


Fév 12 2010

Promenade en forêt – Southern Ridges Walk

Dimitri

Aujourd’hui, je vous emmène pour une balade en forêt !

Southern Ridges Walk, c’est une longue promenade dans la forêt tropicale de Singapour.

Au programme : arbres magnifiques, papillons, lézards, fleurs, oiseaux, poissons et tortues ! C’est vraiment une promenade splendide, mais n’étant ni botaniste ni entomologiste, je ne serai pas d’un grand secours pour vous donner les noms. Au mieux je peux vous montrer mes photos. Si quelqu’un sait de quel animal il s’agit, faites-moi en part ! (Gauthier, je t’attends au tournant 🙂 )

J’ai mis mes remarques dans la galerie, histoire de profiter de ce nouveau layout. Pour rappel, vous cliquez sur la première photo, puis sur “suivant”, et vous pourrez visionner toute la galerie… Les descriptions sont à droite. J’ai perdu 10l de sueur sur ce court trajet ! Mais ce ne devrait pas être votre cas, alors bonne balade !


Fév 12 2010

Nouvel hébergeur – descriptions dans les galeries

Dimitri

Voilà, le basculement vers le nouvel hébergeur est fait. En principe, le site devrait être plus rapide et avoir moins d’erreurs. Faites-moi part de vos remarques !

Notez que maintenant, les descriptions des photos s’affichent dans les galeries, à droite. Vous pouvez donc naviguer toute la galerie en cliquant sur la première photo, puis “photo suivante”, et lire les descriptions à droite.

Bonne visite !


Fév 9 2010

Changement d’hébergeur

admin

Suite à des problèmes à répétition chez Online.net (changement des coordonnées de l’abonnement, suppression des fichiers, accès base de données défaillant, serveur PHP saturé, et maintenant accès FTP qui fonctionne quand ca l’arrange), je change d’hébergeur.
Cela signifie principalement qu’il n’y aura plus rien de publié sur ce blog pendant au moins deux jours.
Je vous retrouve chez un hébergeur Suisse que je ne connais pas, mais qui jouit d’une bonne réputation sur le Web.
A dans deux jours !