Oct 2 2016

l’histoire des vieux playground

Sylvie

 

20160412-2

Toile d araignée à Potong Pasir CC

Il existe une multitude de playground sur Singapour, autour des HBD, et dans les parcs. Composés de modules en plastique. Les enfants peuvent escalader, glisser, se hisser en sécurité sous l’œil avisé des parents.

Certains modules sont accompagnés de jeux calmes et ludiques. Des aiguilles d’une horloge à tourner, des chemins de billes avec des formes diverses, lettres ou chiffres à dessiner du doigt…un apprentissage tout en s’amusant.

20160412-5

Jeu sur un Playground de Toa Payoh

 

20160412-7

Un bienfait pour le développement des plus petits. Un enfant ayant la possibilité de se défouler régulièrement dès son plus jeune âge fait de plus grands progrès dans son habilité moteur et est plus confiant lors de ses déplacements.

De plus, son développement cognitif, émotionnel et social sont favorisé, il améliore sa condition physique, diminue son stress et son agitation.

Autour des playgrounds pour enfants, on trouve également des aires d’exercices physiques pour adultes et personnes âgées. Ces espaces, permettent de faire des pompes, des tractions, du vélo elliptique, du vélo classique, bref d’occuper également les adultes pendant que les enfants s’amusent sur les playgrounds.

dsc03389

Partie pour les adultes avec materiel de sport

L’HISTOIRE DES PLAYGROUNDS DANS SINGAPOUR

Un peu d’histoire, fin des années 70, après une réforme des logements, des HBD sont construits en masse, le gouvernement décide d’aménager des espaces de jeux pour embellir les espaces et amuser les habitants. Ainsi les simples balançoires, toboggans et tourniquets seront remplacés par de nouvelles structures imaginées, pensées et réalisées par une équipe d’anciens designers internes du conseil du logement et du développement (HDB) Mr Ean Ghee Khor, Maria Boey, Lee Wah Kwee et Chew Chek Peng.
1239792_664750260250864_1133818171_n

 

Des structures statiques font leurs apparitions en 1974, tel que le pélican, le lapin et la tortue (disparus en 2012).

20160412-88

Dragon de Toa Payoh

En 1979, d’autres modèles de jeux sont proposé dans la tendance « aventurier » , où les enfants sont amenés à grimper, escalader et passer sous des obstacles (le Dragon). La conception de ces terrains de jeux a été inspirée par des comptines et des jeux pour enfants comme « le serpent et échelles ».

D’autres ressemblent à des objets communs, fruits, horloges, camion de pompiers.

dsc03580

L’horloge de Bishan Interchange

Mais également des icones culturelles de Singapour : Le bumboat et le rickshaw ont inspirés les designers.

Dans certains lotissements, là où la place manque pour installer de grande structure de jeux, de petites structures beaucoup moins imposantes, constitués d’un escalier et d’un toboggan sont installées (le bébé Dragon).

dsc03372

Bébé Dragon de Mac Pherson

Jusqu’au milieu des années 80 de nouveaux playgrounds voient le jour. Pour le côté fonctionnel et pour éviter de les repeindre tous les ans, ces structures sont recouvertes de mosaïques de couleurs. Ce qui laisse encore aujourd hui, de jolies couleurs bien conservées.

En 1993, le cout d’entretien de ces airs de jeux, ainsi que la mise en conformité (règlement de sécurité international) annonceront la fin de cette production singapourienne. Il sera plus facile et moins cher d’installer des espaces modulaires importés.

 

dsc03588

Element à ressort de Bishan

 

dsc03873

Element du Playground du phoque de Airport Road

 

20160412-36

passage à anneaux du grand Dragon de Toa Payoh

 

20160412-37

Escalier en metal du Grand Dragon de Toa Payoh

Beaucoup d’enfants des années 70 à 90 ont connu ces structures en mosaïque, béton, fer et caoutchouc. Construites dans des bacs à sable, ces airs de jeux disparaitront petit à petit.

dsc03894

Tobbogan du Playground du phoque de Airport Road

 

Il ne reste que 20 exemplaires de ces playgrounds dans Singapour.
Certains disparaissent encore 🙁

–  Des dragons à Toa Payoh (Lor6 Block28 Juste en face du SAFRA Club House) et Ang Mo Kio ( Avenue3 Blk570)

20160412-88

–  Des babys dragons à Mac Pherson et Braddell
dsc03381

– L’ éléphant au Pasir Ris Park
Situe 125 Pasir Ris Road 519121 à l intérieur du centre de loisirs de Home Team Chalets.
Le centre de loisirs a fermé depuis quelques années, ce playground unique n’est plus accessible au public.
20160529-21

–  la colombe sur Airport Road et Butik Batok (proche des Blocks 219 et 230)
Estate Dakota Crescent Seal  entre le Block 10 et 16

dsc03899

La structure de Butik Batok ne possede pas la passerelle entre les deux elements ( colombe et la pyramide)

–   Le playground des animaux et les dinosaures de Toa Payoh
Proche de Kim Keat Avenue

20160412-8

–   Le train de Tiong Bahru Park
Date des années 2000
Sur Tiong Bahru Road
Ce playground, fait partie des Adventures Playground… quelques autres ont également survécu.

dsc_5935

–  L’horloge à Bishan
Date des années 1980
Situe derriere les Bus interchange.

dsc03589

 

Photos prochainement 🙂

–  La pastèque et les mangosteen à Tampines
Situe sur Tampines Central Park
Block 858
520858

–  Bateau Bumboat
Pres de Pasir Ris Elias Mall
601A Elias Road 511601

Liens intéressants:

Carte de localisation des anciens playgrounds

Superbes Photos de nuit: fqwimages.com

pdf intéressant concernant les vieux playground

Pleins d informations et de photos en anglais Remembers Singapore

Une Bande Dessines sur l histoire d enfants et du playground Dragon

Je voulais vous partager aussi une application super intéressantes afin de voir ou sont cachés tous les playgrounds de Singapour 🙂untitled

untitled-logo

Singapore map ou streetdirectory.com


Juin 22 2016

Insectes et essaim

Sylvie

Nous habitons dans un joli quartier, un peu à l’écart des condos, des grands immeubles…

Et nous avons la chance d’avoir un jardin, pas trop grand, pas trop petit, juste bien pour 3 enfants et 1 chien. Avec un coin de verdure ou pousse un arbre.

20160622_112744 [126568]

 

Arbre qui nous apporte très souvent des surprises. Nous avons régulièrement des familles d’oiseaux qui y font leurs nids.

Ces derniers jours, une surprise de taille. Un essaim est venu s’y installer…

Image_4561a6c

N étant une professionnelle des insectes. Je reconnais bien, les mouches, papillons, (heureusement:-)) mais de là à distinguer les insectes à caractères Asiatiques, je ne suis pas douée, les grosses guêpes qui donnent des larves de chenilles et qui mutent en grosses guêpes ( voir cette article), il y en a des dizaines de différentes…

DSC07807

Après quelques jours ou il ne se passe rien, l’essaim reste dans l’arbre, les insectes ne sont pas agressifs. On ne les embête pas, ils ne nous embêtent pas. Je finis par découvrir que ce sont des abeilles sauvages. (merci les amis de facebook:-).
Elles sont venues faire un essaim temporaire dans notre arbre.
Chouette on va pouvoir les photographier et les observer de loin.

DSC07703

Elles ne sont restées que quelques jours sous nos yeux (4 jours). Même pas besoin d’appeler un apiculteur pour les récupérer, elles ont déménagé un beau matin (il en reste moins de 20).
On se retrouve avec une galette de miel collée dans l’arbre:-) Miam!

DSC07847

DSC07856

J’avais vraiment trop peur qu une autre colonie d’insectes moins sympa viennent s’y installer.
Nous avons attendu que les dernières abeilles soient parties pour détacher la galette et pour l’observer.

Nous avons pu observer de près les alvéoles, et déloger les dernières retardataires…

DSC07871

DSC07876

Dans mon grand esprit d’exploration, je me suis mise dans la tête de découper cette galette afin d’en savoir plus et de voir comment elle avait été attachée à la branche.

DSC07890

La partie blanche n’est autre que du coton.

Nous avons vite découvert une autre colonie à l’intérieur.
Des mites (ou papillons de nuit).

DSC07893

 

DSC07898

Une surprenante découverte.
J’ai lu par la suite, que les papillons de nuit s’associent à des nids de guêpes ou d’abeilles pour se développer.

Alors qui a fait son nid en 1er ? Les abeilles ou les mites ?

 

DSC07900

 

Voici 3 adresses d’apiculteurs ou d’amoureux des abeilles qui veulent les protéger:


Mar 8 2015

Dunedoo et Gilandra en remontant vers Brisbane

Sylvie

En remontant vers le Queensland. Nous allons rencontrer des routes presque désertes et de petites villes typiques:-) La route vers Dunedoo, une route paisible sans habitation.  Mais pas sans boites aux lettres. DSC_3891 [800x600]
Les habitations de fermières ou cultivateurs sont placées loin des routes au plus près de leurs terres, de leurs champs, de leurs bétails. Du coup, la seul vision de ces routes habitées, sont les rassemblements de boites aux lettres ça et là, ce qui facilite le passage du facteur… DSC_3894 [800x600]

Même la vieille gare reste déserte. Absence de trains et de passagers, par contre envahie par des mouches agaçantes limite agressives.

DSC_3880 [800x600] Poursuivons notre route, jusque DUNEDOO. DSC_3946 [800x600]
Le nom de la ville est d’origine aborigène et signifie “cygne noir ” Ville de 836 habitants, situe a 348 km de Sydney. Accessible par la Golden Highway.

Le plus vieux motel/hotel de la ville.
Les chambres bon marche ( 60-65 sgd).

DSC_3921 [800x600]DSC_3915 [800x600]
Mémorial de Guerre, placé juste en face de l hôtel sur la route principale. DSC_3924 [800x600]

Petits commerces de la rue principale. DSC_3934 [800x600]

DSC_3935 [800x600]

Librairie et musée de la ville.

DSC_3937 [800x600]

Petite ville qui possède sont air de jeux pour les enfants:-)

DSC_3933 [800x600]

Voici les gros camion ( ROAD TRAIN) que l’on rencontre partout… Ils transportent en générale les animaux des fermes.

 

Poursuivons notre chemin vers la ville suivante GILANDRA.

DSC_3959 [800x600]

Avec ses 2679 habitants, situé à 460 km au nord-ouest de Sydney.

Son nom aborigène signifie Grand trou d’eau.  Gilgandra a été inondée à plusieurs reprises, la dernière reste dans les mémoires des habitants et est gravée sur certains poteaux électriques de la ville. DSC_3960 [800x600]

Un mémorial de la guerre, comme dans beaucoup de ville où nous passerons, ils sont très présents dans les parcs, aux entrées de la ville… DSC_3965 [800x600]

DSC_3962 [800x600]

La coutume de rassembler les boites aux lettres et très courante même dans les villages.

Un parc avec air de jeux et piscine en face du motel que nous avions choisi. DSC_3967 [800x600]

 

Le motel que nous recommandons.
– GILANDRA:
MOTEL:
Orana windmill Motel
34-36 Warren road (oxley Highway)
Gilgandra NSW 2827
www.oranawindmillmotel.com.au

 

DSC_3950 [800x600]
Les propriétaires sont très sympathiques, souriants, accueillants, le motel possède le wifi,  une piscine, une laverie ( ce qui n est pas négligeable lorsque l’on voyage de ville en ville.)

DSC_3949 [800x600]


Jan 6 2015

Galette des rois

Sylvie

Comme chaque année, je ne l’oublie pas cette galette des rois à la frangipane:-P

DSC_3592 [800x600]

Notre choix, cette année, c est tourné vers la maison ERIC KAYSER.

Des galettes de toutes les tailles et même pour ceux qui n’aiment pas la frangipane à la pâte d’amande, la possibilité d’avoir une frangipane avec d’autres goûts.

J’ai bien aime leur petit message sur l’emballage. ( La fève à l’intérieur de la galette n est pas comestible.) Le vendeur me l’a bien préciser également!

DSC_3591 [800x600]

Effectivement, la fève fut bien cachée… Bien à plat dans la pâte d’amande, invisible du dessus ou du dessous de la galette…

DSC_3596 [800x600] DSC_3597 [800x600]

Good Job le cuistot!:-)

Et une très jolie fève plate ronde et joliment décorée.

DSC_3595 [800x600]

La galette qui n a pas fait long feu…


Nov 23 2014

Sinterklass et ses Zwarte Piets

Sylvie

Nous y voici le grand Jour, où l’on a rencontré Saint-Nicolas et ses Pères Fouettards par 30 degrés à l’ombre des palmiers.

Tout d’abord, arrivée du Grand Saint par la River Singapura. (Bayfront South Jetty).

Print

DSC_2448

A notre arrivée, une foule d’enfants et de parents attend Saint-Nicolas.

Des musiciens et des Pères Fouettards sont déjà là aussi avec leurs sacs remplis de friandises.

DSC_2452 DSC_2453

Après quelques minutes de patience, on aperçoit un bateau décoré de ballons rouge et blanc, avec à son bord le Grand Saint.

DSC_2547

Après débarquement et distribution de bonbons, direction le Hollandse Club, en voiture, bus ou en taxi, pour découvrir les animations proposées par le club.

DSC_2661

Un spectacle de magie, des chants, des distributions de bonbons, de cadeaux…
Show de Saint-Nicolas et de ses nombreux Pères Fouettards.
Une bonne ambiance s’est installée.

DSC_2797 DSC_3016 DSC_3049 DSC_3074

Et après toute cette agitation, un bon repas au buffet est le bienvenu. 🙂

Sans oublier la photo avec Saint-Nicolas, qui vient à la rencontre des enfants.

DSC_3087(1)_edit

 

 

 


Avr 15 2014

Our Music Studio

Sylvie

Des structures pour occuper les enfants, à Singapour, il y en a des tas.

De la salle de gym (psychomotricité) à la salle de musique… Sans compter les salles plus récréatives…

Je vais vous parler d’une structure où l’on a passé presque 9 mois. ( 3×12 semaines).

562053_145543695573649_1672328607_n

teachers

On avait commencé la découvert la musique avec la classe des touts petits (Musicl Babes) qui accueille des bébés/enfants de 0 à 18 mois. On  a passé quelques heures avec Teacher Jane.

Ensuite on est passé dans la classe des plus grands : 18 mois-3 ans ( Rythmiques Tots).
Et on a découvert ainsi une nouvelle Teacher Yim Ching

20131111_110254

Il y a des classes pour tous les âges, même pour les adultes…

Très professionnelles, chaque animatrice pratique d’un instrument et a enseigné  la musique avant d’intégrer Our Music Studio.

20131111_111509(0)

Leur vision et mission:

La musique
– résous des problèmes,
– aide à la pensée créative,
– aide au développement visuel,
– donne de l’estime de soi,
– éveille à l’équilibre et de la coordination,
– développe la dextérité des doigts
– donne des compétences émotionnelles et sociales,
– aide à la liberté de la langue
– développe des compétences auditive,
– aide à l’attention,
– résous les problèmes.

Bref beaucoup de choses…

mission

Structure:

20140113_102138

2 salles colorées, décorées et bien fournies en instruments et en matériel pédagogique de toutes sortes.
Des classes de bambins entre 4 et 10 enfants. Un adulte doit impérativement accompagner l’enfant.
Les notions de musique sont abordées et expliquées aux adultes accompagnants. Les enfants les découvrent avec des petits jeux.
Chaque trimestre (12 leçons), une nouveau thème est abordé. Et un nouveau CD de musique est offert à chaque enfant prenant l’abonnement des 12 séance.

20131111_110042

🙂 J’aime 🙂

– Le nombre, la quantité et la qualité des divers instruments.
– Lors de l’activité, chaque enfant a un instrument. Il pourra ainsi s’exercer et le découvrir.
– Les Teachers et le personnel accueillant sont toujours souriantes et de bonne humeur.
– Le prix n’est pas trop cher pour 12 séances de cette qualité. Surtout quand on compare avec les autres structures qui sont beaucoup moins fournies en matériel didactique et musicale.

20140127_093035

Rangement du matériel en y intégrant un petit jeu de train.

🙁 J’aime moins 🙁

Le coté chronométré lors des activités, lorsqu’un instrument est donné à l’enfant. Il ne pourra le découvrir que quelques minutes… Il faudra ensuite le ranger pour passer au suivant.

20140127_100526

Informations:

Tanglin Mall

163 Tanglin Road,
#03-11B Tanglin Mall
Tel: 6467 1789
Mobile: 9824 0198 

http://www.ourmusicstudio.com.sg/


Jan 26 2014

Côté décorations.

Sylvie

A l’approche du Nouvel an Chinois… (dans moins d’une semaine)

Les décorations sont de mises, les chevaux sont de sorties ainsi que les lanternes et lampions.

Je vais vous parler de deux décorations.

Le Paper cutting (qui signifie papier découper.)

SONY DSC

Aussi délicat que de la broderie. Le Paper cutting est la découpe de formes dans du papier rouge.
Cet art date du 6eme S. Au début, les découpes étaient réalisées dans du papier de toutes les couleurs.
La découpe du papier rouge devient populaire entre le 7ème et le 13ème Siècle.
Les gens l’utilisaient surtout pour décorer les fenêtres, portes et murs des habitations.

Lors des mariages, les Chinois découpent le caractère “Xi” dans du papier rouge et le collent sur les meubles ou sur les portes du nouveau couple pour leur porter bonheur.

348999_OHJUG5Z3WA6BCFYBCJJAVSZ834L78L_210707-113026-peel-x8ftb4_H054828_L

Le dragon ou le phoenix est également utilisé et découpé, ils symbolisent un mariage heureux et durable.
Un autre symbole comme la pie sur une brindille ( symbolise abondance de bonne chance et de naissance pour l’avenir proche du couple).

Dans la culture traditionnelle chinoise, les symboles découpés dans le papier reflétaient de nombreux aspects de la vie tels que la prospérité, la santé ou la bonne récolte.

Les chinois aiment l’utiliser pour décorer lors de cérémonie religieuse et des fêtes telque Chinese New Year. Leurs modèles vont de la plus simple découpe… à la conception de motifs avec plusieurs couches et épaisseurs très complexes.

Pendant la fête du printemps, le caractère “Fu” est collé à l’envers sur la porte et exprimer le désir de la venue du bonheur.

Aujourd’hui, il est possible de trouver des Paper cutting pré-découpé et autocollant. ( Chez Daiso et FairPrice)

SONY DSC

Ici pré-découpé

SONY DSC

La partie ” négatif” du motif est très jolie également

SONY DSC

 

L’art se transmet aux autres régions. Il est adapté et se transforme selon les cultures.

Entre le 8 et 9ème Siècle, il est apparu en Asie de l’Ouest et en Turquie vers le 16eme Siècle.

Des exemples de transformation selon les cultures:

– Japon: Kiri-e est l’art japonais du papier découpé, tandis que Kirigami, également appelé Monkiri, consiste à couper et plier le papier.

– Inde: Sanjhi est l’art indien de la découpe du papier.

– Indonésie: Le batik est l’art et la découpe du papier traditionnel indonésien.

Plus de détails sur le lien wikipédia

 

 Les décorations chinoises avec les Ang baho.

Les Ang Baho, ses petites enveloppes rouges que l’on offrent lors du Nouvel An Chinois et lors d’occasions diverses.
Décorées avec l’animal de la nouvel année, voici un moyen d’ utiliser celles des années précédentes sans pour cela attendre 12 ans.

Récupération…:-) De jolis poissons vont colorés vos plantes vertes.

Facile: Il vous faut des enveloppes rouges, une paire de ciseaux, une agrafeuse,et un ruban.

SONY DSC

Je vous laisse la découvrir en allant sur le site http://www.abientotsurleweb.com/deco-chinese-new-year/.

D’autres assemblages d’enveloppes rouges pour réaliser des lanternes ou fleurs à suspendre pour décorer votre intérieur lors du nouvel an chinois.

 

 

 

Excellent moment de bricolage.

Gong Xi Fa Cai

 


Déc 12 2013

Southern Ridges

Sylvie

Au départ de Harbourfront, une belle balade vous attends.

J’espère que le plan et mes explications vous aideront:-)

Le parcours est fléché et des panneaux et cartes indicatifs sont visibles tout le long de la balade.

MtFaberPark copie

A poussette ou juste à pieds, 9km de balade à travers les sentiers, sur les ponts et au dessus de la jungle tropical.

Départ: MRT Harbourfront
Sortie A

Deux possibilités :

– Pour les non-poussettes, le plus facile est de suivre le CHEMIN VIOLET, Marang Trail, balade avec escaliers au travers de la forêt.

MARANG TRAIL

Le Mont Faber est la 2eme plus haute colline (après Bukit Timah) de Singapour avec 105 m au dessus de niveau de le mer.

.SONY DSC

Et de suivre la passerelle jusqu’en haut. Nous montons de 70 m. (équivalent à un immeuble de 24 étages)

SONY DSC

– Pour les poussettes pas d’autre solution que de prendre le CHEMIN ROUGE.
–> continuer sur Blangah Road –> Keppel Road –> Kampong Bahru Road et enfin le Mount Faber Road.

(chemin pas très sympa entre les travaux et les voitures…je n’en connais pas d’autres 🙁 )

SONY DSC

Après la route est plus calme, il n y a que quelques voitures et des cars qui l’empruntent.

SONY DSC

Quelques mètres plus haut . Nous rejoignions le CHEMIN VIOLET.

En haut,  la partie FABER WALK

Le Mont Faber Park est l’un des plus ancien parc de Singapour. 56 hectares de promenade à travers la forêt tropicale. Vue panoramique sur Singapour et les îles du Sud.

Nous avons une vue magique d’un coté sur Singapore et ses HDB et de l’autre sur Sentosa

Le Mont Faber Park cache un des 5 Merlions reconnus par Singapour.

J’en parle ici et ici
Ainsi qu’une fresque sur l’histoire de Singapour.

SONY DSC

Continuons la balade en prenant la route MOUNT FABERT LOOP qui descend vers la droite ( à gauche si l’on a été visiter le Mont Faber Park en le laissant dans notre dos).

Nous arrivons sur l’HENDERSON WAVES. (petite CHEMIN ROUGE sur le plan)

SONY DSC

A 36 m au-dessus Henderson Road, Henderson Waves  est le pont le plus haut à Singapour. Il a été construit pour relier le mont Faber Park à  Telok Blangah Hill Park.
Le pont est composé de 7 ondulations de bois, qui offrent aux voyageurs plusieurs endroits pour s’abriter ou admirer la vue sur les bancs de bois.
Des LED éclairent le pont de 7h du soir à 2h du matin.

A la fin de ce pont en bois, prenons la petit route pédestre qui descend à travers les arbres.

Nous arrivons sur HILLTOP WALK.  (CHEMIN BRUN sur le plan)

SONY DSC

 

Hilltop Walk traverse le parc  Telok Blangah Hill avec ses 34 hectares.
Au début XIXe siècle, l’emplacement rassemblaient les commerçants.

Nous aperçevons  une bute avec escaliers. Montons en haut (pour les piétons sans poussettes).

Pour les poussettes: Contournons la  bute par la gauche… de l’autre coté ( à l’opposé) nous pourrons prendre un petit chemin en pente.

Superbe vue.

SONY DSC

Piétons avec ou sans poussette redescendons la pente  pour arriver à  FOREST WALK ( CHEMIN VERT sur le plan).

SONY DSC

La passerelle surélevée, avec des hauteurs allant de 3 à 18 m, passent au dessus de la cimes des arbres et offre une vue à vol d’oiseau de la forêt.

Des sentiers au niveau du sol offrent une expérience plus robuste. Nous rapproches de la faune et la flore de la région. (accessible par des escaliers)

Pour finir la balade sur ALEXANDRA ARCH.

SONY DSC

Ce pont courbé enjambe le Alexandra Road. A l’opposé du Hort Park, on peut admirer l’ancien camp militaire britannique du début du 20éme S. (Gillman Village).

Le pont est illuminé avec des LED de couleurs de 19 heures à minuit toutes les nuits.

 

A partir de ce point (Alexandra Arch), il est très facile de retrouver un MRT ( Labrador Park MRT) à 800m de là.

Ou nous pouvons poursuivre sur FLORAL WALK et  HORT PARK

SONY DSC

L’entrée du parc est composée d’allée bordée de plantes à fleurs.

L’Hort park de 23 hectares se connecte à Kent Ridge Park via la promenade en Canopy.

CANOPY WALK ( je ne sais pas si cette partie est accessible en poussette. Je ne l’ai encore jamais testée)

Il relie Hort Park à Bukit Chandu, autrefois appelé Opium Hill ( Site de l une des dernières batailles de la 2eme guerre mondiale).

Canopy Walk est élevé à 16 m de haut.

La balade continue jusque dans KENT RIDGE PARK.

Informations:

MRT: Harbourtfront ou Labrador Park

Accessible avec les  poussettes jusque Hort Park ( inclus)

On en parle ici aussi :

http://sing.baikrich.com/?p=604

Site Officiel:  https://www.nparks.gov.sg/cms/?option=com_visitorsguide&task=attractions&id=62&Itemid=73 

Lien pour avoir la carte complète. http://linayippy.files.wordpress.com/2009/01/mount-faber-map.jpg 


Nov 14 2013

Art de rue ou Street Art

Sylvie

Je vais vous parlez d’un artiste Lituanien, Ernest Zacharevic est venu passer un mois à Singapour.

A 25 ans, il est devenu l’artiste le plus connu à Penang en Malaisie, il crée des scènes autour d’objet réel. Très souvent avec des modèles d’enfants.
Une moto, un vélo, une ouverture ( fenêtre, porte…) Tout est bon pour imaginer une scène et la mettre à plat.

Les touristes se bousculent autour de ses peintures murales. Et les cherches dans les villes.

Il est venu à Singapour en octobre 2013 (après un 1er passage en 2012) afin de peindre quelques oeuvres sur les murs des habitations Singapouriennes.

1402264_564153363637773_579076056_o

A savoir que toutes actes de vandalisme sur la voie publique est punissable à Singapour!
Le peintre a très certainement eu l’accord des propriétaires des immeubles. Puisque ses oeuvres sont peintes sur des murs privés.

Je trouve ses oeuvres très réussie.
J’adore le coté récupération pour certaines… un peu moins étudiée pour ses dernières de 2013…

A Singapour, on peut retrouver ses oeuvres:

0 Little India (2012) croisement de la rue Perak Road et Off Dunlop Street. 

MRT: Little India sortie Tekka Market

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

0 Cachée dans l’hôtel Perak. (2012) 

Pas visible de la rue…

Cachées derrières cette porte dans cette étroit passage...

Cachées derrières cette porte dans cet étroit passage…

…se trouvent ses deux peintures…

995048_515789828474127_560342648_n

Page facebook de Ernest Zacharevic

B4D6F637B46C94709A4F507CC59779

http://sgforums.com/forums/3611/topics/475548

DSC_4698

Album Google + de Alex Ortega

 

0 Arabe Street (2013) Jalan Klapa, Jalan Pisang et Victoria Street

MRT: Bugis

SONY DSC

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

SONY DSC SONY DSC SONY DSC

 

0 East Coast (2013) croisement de Joo Chiat Terrace et Everitt Road.

MRT: Eunos

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

 

Voici quelques photos de ses oeuvres réalisées en Belgique.

Et oui, il est aussi passé par chez nous!

http://www.zachas.com/

http://www.zachas.com/

http://www.zachas.com/

http://www.zachas.com/

http://www.zachas.com/

http://www.zachas.com/

http://www.zachas.com/

http://www.zachas.com/

http://www.zachas.com/

http://www.zachas.com/

 

 

———————————————————-
Modification Article du 26 décembre 2013

Les enfants sur les caddies de supermarché à la Victoria Street, risque peut être de disparaitre…
La maison sur laquelle ils sont peint est en rénovation.
La peinture à déjà été modifié.
Les caddies ont été enlevé. 🙁

_MG_0595

 

Informations:

 

Site Officiel: http://www.zachas.com/

Page facebook: https://www.facebook.com/Ernestzachas

Sites:

http://remembersingapore.wordpress.com/japanese-cemetery-park/

http://www.feeldesain.com/minions-street-art-springs-up-in-singapore.html

http://www.huffingtonpost.com/jaime-rojo-steven-harrington/ernest-zacharevic-_b_4104136.html

http://www.thisiscolossal.com/2013/10/jousting-painters-in-singapore-by-ernest-zacharevic/

SONY DSC


Nov 11 2013

Cimetière Japonais

Sylvie

Après le vieux cimetière de Bukit Brown

Le Bidadari Garden 

Et Kranji War Memorial

J’ai visité le parc cimetière japonais la semaine dernière.

Sans titre

Un peu d’histoire:

Ce sont 3 propriétaires de maisons closes japonaises (Futaki Takajiro, Shibuya Ginji et Nakagawa Kikuzo) qui ont fait don de 7 acres.
Des terrains où se développaient des hévéas (arbres à caoutchouc). Ils furent utilisés comme lieu de sépultures pour les jeunes femmes prostituées japonaises (appelée Karayuki-san).
Ces femmes furent achetées et importées du Japon vers le reste de l’Asie. Sans argent, sans famille, elles sont mortes dans la pauvreté.
Le 26 juin 1891, le gouvernement colonial britannique a officiellement accepter que ces terrains deviennent un cimetière.

SONY DSC

Pendant la deuxième Guerre mondiale (1942-1945) , le cimetière a été utilisé pour enterrer les civils (marchants…) et les soldats japonais.

SONY DSC SONY DSC
Depuis 1973, plus personne ne peut y être enterré.
Ce cimetière est l’un des 42 cimetières où le gouvernement a interdit d’y ajouter de nouvelles sépultures.
Les jeunes prostituées japonaises, des civils et des soldats restent dans cet endroit à jamais.

SONY DSC

Un monument aux morts de la guerre. Erigé pendant l’occupation à Bukit Batok.

SONY DSC
Ce parc cimetière est le plus important en Asie du Sud-Est,  il nous raconte l’histoire qui lie le Japon et Singapour.
C’est l’Association des Japonais de Singapour qui l’entretient. Cette endroit est très souvent visité par des étudiants japonais, des résidents et des touristes.
Les pierres tombales sont soigneusement disposées dans un environnement calme et paisible. En harmonie avec la nature, le cimetière est très tranquille.

SONY DSC

Dalles de pierre portant les noms des officiers de l’armée tués pendant la guerre.

1891: Le gouvernement  donne sont approbation pour utiliser ce terrain pour les Japonais
1915: Mise en place de l’Association japonaise, elle gère ainsi le cimetière.
1942: Durant la guerre, la gestion du cimetière a été transféré au ” Shonan Service Association ».
1957: L’association japonaise a été repris  en main le cimetière et continue de  l’entretenir.
1973: Le gouvernement interdit la pose de nouvelle sépulture.
1985: Le Temple a été reconstruit et Sodoshu en fait don à l’Association.
1986: Le gouvernement de Singapour publie un avis de réquisition du cimetière japonaise. L’ambassadeur, Hiroshi Hashimoto, lance une pétition et demande une prolongation de bail de 30 ans à partir du 5 Janvier 1989, avec une option de 20 ans. Prolongation qui fut accordée. Le cimetière a été rénové en conformité avec la loi Singapourienne pour la célébration du 30e anniversaire de l’ Association japonaise.

Le nom a été changé de “Cimetière Japonais ” à ” Parc cimetière Japonais”

SONY DSC

Toutes ces tombes appartiennent à des prostituées.

Le cimetière mesure 29 359 m2 et possède 910 tombes.

SONY DSC

Plan du cimetière.

Personnages ou monuments célébres

Hinomoto Guardian Deity (Hinomoto divinité gardienne)

SONY DSC

Ce mémorial a été construit à la mémoire des 41 civils japonais qui sont morts dans le camp de Jurong. Ils attendaient d’être rapatriés après la défaite japonaise.

 

Rubber Tree (Hévéa)

Cet arbre, le plus grand,  fait partie du Patrimoine de Singapour depuis avril 2006. Classé, il rappel les arbres à caoutchouc qui étaient plantés sur ce terrain à l’époque.

SONY DSC

 

War Memorial

Il est érigé en la mémoire de ceux qui ont perdu la vie pendant la guerre du Pacifique.

SONY DSC

 

Charnel

Ici sont conservé les restes du premier résident japonais de Singapour. Les cendres de M. Yamamoto Otokichi sont enterrée sous ce Charnel.

SONY DSC

Otokichi (alias John Mattew Ottoson ) est né dans le village de Onoura à Chita District d’ Owari (aujourd’hui Mihama ville de la préfecture d’Aichi) au Japon.

En 1832, à 14 ans, il était marin à bord du navire ” Hojun -maru ” qui partit de la baie d’Ise à Tokyo. Après une tempête, le navire dériva sur la mer pendant 1 an et 2 mois avant d’atteindre la côte Américaine.

Otokichi a pu faire le tour du monde, ce fut un grand voyageur!

Mais la politique d’isolement du Japon refusa son retour dans son pays d’origine. Il a cependant toujours été fier d’être japonais.

Plus tard, Otokichi vécut à Macao, à Shanghai, en Chine avant d’émigrer à Singapour. Il est devenu le premier résident japonais à Singapour.

Il épousa une Malaise et mourut à l’âge de 49 ans.

En février 2004, M. Leong Foke Meng du SLA  et avec l’aide du  NEA ont permis de confirmer que Otokichi avait été enterré au cimetière de Choa Chu Kang.

Le 27 Novembre 2004,  Mihanma ville japonaise, Singaporue Tourimse Bateau (STB) et NES de Singapour ont lancé conjointement l’exhumation des restes de Otokichi. Les restes ont été incinérés et les cendres ont été déposées dans le columbarium du cimetière japonais.

Le 17 février 2005, une délégation d’environ 100 résidents de la ville de Mihama en visite à  Singapour, ont ramenés au Japon une partie des cendres de Otokichi. Réalisant ainsi sont  retour à la maison, après 173 années de voyage hors de son pays.

 

Prayer Hall

Bien que de nombreuses statues de Bouddha y sont installées, la salle de prière a été construit à des fins non-religieux. Elle a remplacé un vieux temple.

SONY DSC

salle des prières qui a remplacé le vieux temple Saiyuji.

 

Memorial Plaza

SONY DSC SONY DSC

Harimau Tani Yutaka (enterré dans cette partie du cimetière) est connu sous le nom Harimau (mot malais pour Tigre) était un agent secret de l’armée japonaise. Il est décédé dans un hôpital à Singapour.
Sa vie a été romancée et jouée au cinéma.

 

Futabatei Shimei
Un mémoriel dédié à un célèbre romancier qui tomba malade en Russie et est décédé en route vers le Japon.

SONY DSC

 

Pierre tombale en forme de lanterne. 

SONY DSC

Appartenant à  Kantaro Ueyama,  il périt dans un accident d’avion à Sembawang en 1942, ce fut le premier fils de Eiichiro Ueyama (l’inventeur de l’encens en spirale contre les moustiques).

 

 

Le maréchal comte Terauchi

SONY DSC

Commandant de l’armée Japonaise impériale pendant la Guerre du Pacifique.
Il est mort de maladie à Johor Bahru après la guerre. Ses cendres ont été envoyé à sa famille au Japon. Ses vestiges et son insignes sont enterré dans le cimetière.

 

Karayuki-san
Pendant l’ère Meiji, de nombreuses jeunes filles japonaises issus de ménages pauvres ont été vendus et envoyée pour travailler en Asie du Sud-Est.
Considéré comme Karayuki-san (prostituées), beaucoup d’entre elles sont morte à Singapour. Avant la rénovation du cimetière, les sépultures étaient identifiées par de simples morceaux de bois. Après la rénovation, la ville intervient dans des tombes en pierres pour toutes ses jeunes femmes.

494 tombes sont identifiables. Elles ne portent que le nom de leurs occupantes. Une enquête en 1947 montrent qu’il y a probablement beaucoup plus de tombent de Karayuki-san (prés de 1270.)

SONY DSC

 

SONY DSC

Tombe un peu plus élaborée avec un portail, une porte en fer… Très certainement la tombe d’un riche marchant.

Statues jizo habillés

Une rangée de Jizo bodhisatta statues. Saint bouddhiste dont les statues parsèmes les campagnes et les cimetières au Japon.

Informations:

Adresse: 825B Chuan Hoe Avenue

Ouvert de 8am à 7pm

MRT: Kovan MRT

Sites interessants:

http://blog.omy.sg/jerome/2012/12/18/the-dead-do-tell-tales/

http://thecopydog.blogspot.sg/2013/06/the-japanese-cemetery-park.html

http://lionraw.com/2013/05/07/thejapanesecemeteryparkinsingapore/

 

SONY DSC